ELIANE
VIENNOT

accueil

•••

Eliane Viennot est professeure* de littérature française de la Renaissance à l'Université Jean Monnet (Saint-Etienne) et membre honoraire de l'Institut universitaire de France (2003-2013). Spécialiste de Marguerite de Valois et d'autres «femmes d'Etat» de la Renaissance, elle s’intéresse plus largement aux relations de pouvoir entre les sexes et à leur traitement historiographique sur la longue durée. Militante féministe depuis les années 1970, elle s'est notamment investie dans les campagnes pour le droit à l'avortement, pour la parité et pour l'institutionalisation des études féministes (ou «de genre»). Elle travaille également pour les retrouvailles de la langue française avec l'usage du féminin.
Plus d'informations

dernière mise à jour : 14 septembre 2016

actualités

On en parle !
à la librairie L'Arbre à lettres, le mercredi 28 septembre, à 18h30 :
- Et la modernité fut masculine. Les Femmes, la France et le Pouvoir, 1789-1804 (Perrin, 2016)
- L'Académie contre la langue française : le dossier «féminisation» (iXe, 2016)
- Non, le masculin ne l'emporte pas sur le féminin ! Petite histoire des résistances de la langue française (iXe, 2014)
… avant un pot amical
On en a parlé !
- sur nonfiction.fr : «La Révolution a creusé le fossé entre les sexes”, par Laurent Angard (lire)
- dans Libération : «La femme, ci-derrière citoyenne», par Yannick Ripa, Cahiers Livres du 24 août (lire)
- dans Le Monde : «On continue aujourd'hui de payer cette idée de 1789 que les droits sont ceux de l'homme», entretien avec Frédéric Joignot, Supplément Idées du 4 juin (version pdf)
Tribunes
— «La guerre de la Première ministre n'aura pas lieu» : Libération du 26 juillet 2016
— «Remettre en cause les "droits de l'homme", pour faire de l'égalité des sexes une réalité» : Huffington Post du 28 mai 2016 (version pdf)
— «“Madame le Président” : l'Académie persiste et signe… mollement» : Libération du 23 octobre 2014

Contact *****Mentions légales*******Plan du site******Favoris